Carnet de Voyage

ARGENTINE – ROADTRIP DE 6 JOURS DANS LA REGION DE SALTA ET JUJUY

By on 7 février 2017

Roadtrip de 1300 km en 6 jours dans le nord andin de l’Argentine – provinces de Salta et de jujuy. Un voyage ou le mot « aride » prend tout son sens! Des déserts, de la caillasse, des gorges et des canyons à perte de vue, des montagnes aux 14 couleurs, des plaines salines, des différences de température surprenantes…. Des paysages à couper le souffle. Au sens propre comme au figuré; surtout lorsque l’on essaie de courir le 100m a plus de 4300 mètres d’altitude !

C’est dans cette région que j’ai effectué ma toute première semaine de voyage de mon tour du monde, accompagnée de mes deux amis Pipou et Julie (en voyage en Amérique du Sud pour 4 mois). Fraichement débarquée de Paris pour cette aventure, voici notre itinéraire sur 6 jours pour vous donner quelques idées et inforations.

Retrouvez ici toutes les photos de ce roadtrip.

 

JOUR 1: de Salta à Cafayate

Départ de Salta. Prendre la route 60 jusque Payogasta et Cachi. Puis se diriger vers Cafayate.

Le trajet est magnifique avec de nombreux points de vue (miradores) qui permettent de découvrir les Andes. Présence de canyons et de gorges impressionnantes. Il faut 5 ou 6 heures pour faire la route en comptant les arrêts « photos ». La route est plutôt en mauvais état et on dépasse rarement les 60 km/h par moment.

Nous nous trouvons au milieu de décors de films qui varient  continuellement entre le Far West ou Star Wars.

ET SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? :

Je conseille de passer plutôt 2 ou 3 jours sur cette route pour faire quelques randonnées. Le chemin en une seule journée était trop long et je pense que nous n’avons pas pu l’apprécier à sa juste valeur.  On apprécie mieux sur plusieurs jours. Passez au moins un nuit à Cachi avant d’arriver à Cafayate.

  • Nuit à Cafayate: Hostel Casa Arbol (170 ARS/personne en dortoir). Ambiance assez roots et décontractée. Propreté OK

Nous n’avons pas eu le temps de visiter la ville car nous sommes arrivés en début de soirée, mais Cafayate est connue pour ses nombreuses propriétés viticoles. Ambiance et charme rural.

Jour 2:  de Cafayate à Salta

Trajet à effectuer par la route 40 au nord de Cafayate pour retourner à Salta en faisant une boucle. Zone sauvage et rocheuse aux couleurs chaudes.

Comme la veille, la route est ponctuée de nombreux « miradores » impressionnants. Les plus importants sont  le Garganta del Diablo au km 46 et El Anfiteatro. Ce sont des couloirs creusés dans la montagne qui permettent de voir la déformation de la roche par les mouvements de tectonique des plaques.

La plupart des guides disent que c’est une route à visiter mais à part les 2-3 points de vue (plein de bus et de touristes) cela ne vaut pas la route 60. Le reste du chemin est intéressant mais sans plus comparé à la veille.

  • Nuit à Salta: hostel El Palo Santo (env 100 ARS/personne  en dortoir): bon marché et près de la gare routière mais sans plus (et surtout que la piscine qui nous avait fait choisir cet endroit ne fonctionnait pas 🙁  ).

Jour 3: de Salta à Tilcara.

Départ cette fois-ci vers le nord de Salta Capitale dans la zone de la Quebrada de Humahuaca.

Nous passons par Tilcara, une ville charmante et pittoresque qui est un bon point de chute pour visiter les alentours.

Visite du « pucará » et du jardin botanique (principalement composé de cactus gigantesques): il s’agit d’une forteresse datant de l’époque précolombienne. Les « pucarás », dont celui de Tilcara, sont non seulement des lieux défensifs mais aussi des sites religieux, puisqu’on y trouve, outre des lieux de vie, une nécropole et un centre religieux et sacrificiel en son milieu. L’ensemble date d’environ 900 à 1000 ans.

  • Nuit à l’hostel Antigua Tilcara. 200 ARS par personne en dortoir, très joli et très propre.

Jour 4: Trajet de Tilcara à Humahuaca

Arrêt à Uquia et visite du premier canyon du Quedabra de las Señoritas.

En fin d’après midi, nous visitons la Montagne aux 14 Couleurs à la sortie de Tilcara. Il faut y aller pour le coucher de soleil. Attention, il faut compter minimum 30 minutes de trajet pour monter en haut en voiture depuis Tilcara. La route est sinueuse, en mauvaise état et assez pentue. Le point de vue est à plus de 4300 mètre d’altitude. C’est à ce moment que nous ressentons les premiers effets de l’altitude et que nous connaissons cette sensation très étrange d’être essoufflé en marchant!

  • Entrée: 40 ARS par voiture. Possibilité de passer par des tours organisés (4×4)
  • Nuit à Humahuaca: Hostel Humahuacasa. 140 ARS par personne en dortoir. Possibilité d’y faire du volontariat (via Workaway ou HelpX) en échange du gîte. Auberge très sympathique. Bon petit déjeuner. Paola, la gérante est de très bon conseils pour vous indiquer les bons plans et les sites à voir.

Jour 5: Retour à Uquia et visite du 2ème canyon du Quedabra de las Senoritas.

Ensuite, nous tentons de visiter les ruines et les terrasses de Coctaca (un petit village à côté). Mais nous ne sommes pas vraiment surs de savoir si nous les avons bien vues. Les constructions que nous voyons ne paraissent pas très anciennes et chaque villageois que nous interrogeons pour connaître la route nous indique un chemin et une durée de marche différent (!!).

Trajet vers Purmamarca.

Ville sans grand intérêt, un peu attrape touriste. Son seul intérêt est d’être juste à côté du Cerro De los Siete Colores; une montagne « aux 7 couleurs ». C’est joli, mais un peu répétitif après avoir vu le coucher de soleil à la montagne aux 14 couleurs la veille. Nous y sommes juste restés pour la nuit.

  • Nuit à Purmamarca.
ET SI C’ÉTAIT À REFAIRE?:

Ne pas passer la nuit à Purmamarca et chercher un village un peu plus loin pour payer moins cher la nuit et le repas. Le problème est que nous sommes arrivés un peu trop tard au Cerro puisque nous avons raté le couché de soleil à une petite demi-heure près. Du coup, difficile de trouver un autre village et un hébergement en pleine nuit.

Jour 6: Trajet vers les Salinas Grandes et retour à Salta:

Il s’agit d’un désert de sel de 120 km2. C’est bien évidemment d’un petit avant goût avant de visiter le très célèbre désert de sel d’Uyuni en Bolivie. Mais on ne peut nier que ces étendues blanches en plein désert sont impressionnantes. Et comme tout touriste qui se respecte, nous n’avons pas pu résister à la petite séance photo débile pour jouer avec les perspectives.

Dans l’après midi, détour vers San Antonio de los Cobres pour aller voir le viaduc le plus haut du continent sud-américain, le Polvorilla (4100 mètres d’altitude). C’est sur ce viaduc que passe El Tren de los Nubes qui relie la gare de Salta avec le col Paso Socompa à la frontière avec le Chili.

Trajet de retour vers Salta. Attention, la route (RN40) n’est pas complètement goudronnée. Le trajet de retour vers Salta est assez long (au moins 3h). Et attention aux caravanes de camions sur la route qui ne vous font pas de cadeau lorsqu’elles arrivent face à vous! En général, le conducteur du premier camion vous indique avec ses doigts combien d’autres camions le suivent pour que vous attendiez sur le bord de la chaussée.

 

Combien coûte ce roadtrip?

(Montants pour Septembre 2016)

Transports:
  • Pour visiter la région, je conseille vivement la location d’une voiture si vous le pouvez et si vous êtes un petit groupe. Cela vous laisse plus libre de vos mouvements et vous pourrez vous arréter où bon vous semble pour les arrêts photos ou effectuer des randonnées. Je ne me suis malheureusement pas renseignée sur les possibilités de visiter la région via un tour organisé ou une agence.
  • Location de la voiture: 50 EUR par jour (que nous avons divisé entre 3 voyageurs)
  • Essence pour les 6 jours: 1700 ARS (aussi divisé entre 3), soit environ 100 EUR
 Hébergements:
  • Nuit à Cafayaté: 170 ARS / 10 EUR
  • Nuit à Salta: 110ARS / 6,60 EUR
  • Nuit à Tilcara: 180 ARS / 10,80 EUR
  • Nuit à Humahuaca: 140 ARS / 8,40 EUR
  • Nuit à Salta: 110 ARS / 6,60 EUR
Visites:
  • Visite du Pucara de Tilcara: 100 ARS, 6 EUR
  • Entrée de la Montagne aux 14 Couleurs: 40 ARS par voiture / 2,4 EUR

Notre rencontre avec les pèlerins à Salta.

Lors des 2 premiers jours de roadtrip, nous avons croisés plusieurs groupes de centaines de pèlerins sur la route.

Chaque année, du 6 au 15 Septembre, la ville de Salta vit au rythme de la « Fiesta del Milagro », une des manifestations de foi les plus importantes du nord ouest Argentin. Durant ces quelques jours le peuple salteño renouvelle sa dévotion pour les saints patrons: el Señor y la Virgen del Milagro.

Certains parcourent à pied des centaines de kilomètres pour rejoindre Salta la Linda et participer à cette célébration.

Pour la petite histoire, on raconte que lorsque Salta fut secouée par un terrible tremblement de Terre au 17ème siècle, le prêtre José Carrion eu une révélation: pour que le séisme cesse, il doit sortir la statue du  Christ en procession. A peine le Christ sorti dans les rues, la terre se calma… Le Miracle avait eu lieu! Mais l’histoire ne s’arrête pas là! Quelques fidèles retournèrent à l’église en ruines et découvrirent la Virgen Maria au pied de l’autel, 3 mètres en dessous de sa place habituelle, intacte. Son visage souriant s’était changé en visage apeuré et suppliant. Les habitants comprirent alors qu’ils devaient aussi la sortir en procession.

Depuis cette époque, tout le peuple de Salta se réunit pour célébrer la Fiesta del Milagro. Cette fête est connue dans le monde entier et attire plus de 200 000 pèlerins et fidèles chaque année.

TAGS
RELATED POSTS
3 Comments
  1. Répondre

    Aurore

    21 septembre 2017

    Hello !
    On compte faire un roadtrip comparable en octobre, vous aviez loué une voiture « classique » ou un SUV ? Que conseilles-tu ?
    Merci 🙂
    Aurore

    • Répondre

      Guillaume

      23 mai 2018

      Salut Aurore! As tu obtenu une réponse ? Je me pose la même question que toi. J’hésite entre louer une voiture classique ou un SUV.

LEAVE A COMMENT