CE QUE J’AI APPRIS EN VIVANT 5 SEMAINES EN AMAZONIE…

J'ai testé pour vous
By on 22 décembre 2016

Dans le cadre d’un éco-volontariat, j’ai passé plusieurs semaines en immersion dans la selva péruvienne. Une telle expérience, cela vous change une personne!

Retrouvez ici mon retour d’expérience sur cette aventure.

Cependant, voici quelques anecdotes croustillantes et humoristiques sur ce que nous avons pu vivre en séjournant près d’un mois dans la jungle et dans la ville d’Iquitos, ainsi que la vidéo de ce que vous n’auriez jamais dû voir…

Ce que tu apprends en vivant au milieu de la jungle péruvienne:

  • Tu peux avoir des centaines de piqûres de moustiques sur ton corps et parfois à des endroits plus qu’improbables.
  • Tu transpires à des endroits qui n’avaient jamais sué auparavant. Tu apprends qu’absolument TOUTES les parties de ton corps sont capables de transpirer. Par contre, avec ce sauna illimité, tu élimines toutes tes toxines et tu as une vraie peau de bébé.
  • Tu es plus que ravie lorsque la saison des pluies commence car cela signifie que tu auras une douche illimitée et que tu n’auras pas à attendre ton tour pour y aller.

 

15541120_1791367544453709_7964124194786684921_n

  • Tu apprends à faire la vaisselle à l’eau de pluie.
    • Dans le même temps, tu apprends aussi à faire ta lessive dans la rivière.
  • Tu découvre chaque jour un nouvel insecte et sa capacité à te piquer et à être ultra douloureux. Tu en profites pour apprendre à utiliser un Aspivenin.
  • Tu accroches ton sac en hauteur dans le dortoir pour éviter que les rats viennent y faire un tour et bouffent tes réserves d’Oréo.

img_23112016_101528

  • Tu n’arrives plus à dormir sans tes écouteurs ou boules Quies sinon tu entends ces mêmes rats courir autour de ton lit. Et comme tu ne les vois pas tu imagines qu’ils sont aussi gros que des chats.
  • Tu apprends à vivre avec la lumière du jour et sans montre. Du coup, si tu es encore debout après 21h, c’est limite une nocturne.
  • En faisant les courses une fois par semaine, tu apprends à être très organisé sur l’ordre dans lequel tu va préparer et manger les denrées car tout pourri très vite à cause de la chaleur et de l’humidité.
  • « Chiller » dans un hamac, c’est quand même le meilleur truc du monde!

img_8735

  • Finalement, avec un peu d’imagination, tu arrives à cuisiner des crêpes, des burgers végétariens, du risotto… en plein milieu de la forêt. Mais tu mets près de 2 h 30 pour préparer chaque repas car on est 10 à table.

pc022503imgp1912

  • Tu pues H24 l’anti-moustique et tu en rajoutes tout le temps même si tu sais qu’il n’est pas très efficace.
  • Tu es obligé de faire l’impasse sur quelques règles élémentaires d’hygiène quand tu fais à manger et tu relativises car de toute façon, on ne peut pas faire mieux.
  • Tu extermines des milliers de termites qui menacent les bâtiments et cela, sans aucune pitié. D’ailleurs, tu apprends à quoi ressemble une termite.

2016_1124_070547_001

  • Tu peux croiser un serpent en revenant de la baignade et penser que c’était juste un gros lézard !
  • Tu peux aussi trouver une tarentule dans ton rouleau de PQ…

img_14112016_190251

  • Il existe des insectes dont le corps explose lorsqu’ils battent très vite des ailes pour essayer de sortir du verre d’eau dans lequel ils sont tombés. La nature est parfois mal faite, et ce spectacle est assez dégueu…
    • Du coup, tu vérifies toujours plusieurs fois ton verre avant d’y tremper tes lèvres, au cas où il y aurait les intestins de cet insecte qui seraient en train de flotter dedans.
  • Tu te dis que c’est le meilleur jour de la semaine quand un volontaire se motive et construit une cuvette pour les toilettes sèches!
  • Tu flippes complétement et tu regardes bien autour de toi lorsque tu sors aux toilettes la nuit.
    • Bizarrement tu vas moins te cacher dans la forêt et tu restes très près du dortoir pour faire ta petite affaire.
  • Tu portes des bottes H24 au cas où il y aurait un serpent.
  • Au lever et au coucher du soleil (et en particulier quand tu te douches) ton corps fait office d’open bar aux moustiques.
  • Tu oublies ce qu’est le silence car tu entends tout le temps des animaux autour de toi.
  • Tu es si heureux quand tu n’es pas rentré en ville depuis 10 jours que quelqu’un te rapporte: un paquet de cigarettes / un paquet de gâteaux / du savon/ une boîte de tampons / a rechargé ta batterie externe… (rayer la mention inutile)
  • Tu décides d’aller au village le plus proche à 30 min à pieds parce que tu n’as plus rien à manger / plus de gaz et qu’une petite mamie te prépare des « juanes » à 2 soles.
    • D’ailleurs tu squattes sans gène la maison sans mur de la petite mamie du village et tu fais la sieste sur son plancher en attendant le début du match de foot local.

img_26112016_144144

img_26112016_144117

  • Tu sursautes toutes les 5 min lorsque tu te baignes car un poisson (dont tu ne connais pas la taille) t’a mordillé un doigt, un orteil ou un téton (pour ces messieurs).
  • Tu dois tirer au sort celui qui sera en charge du compost des toilettes sèches.
  • Tu parles librement avec des inconnus rencontrés deux jours plus tôt de l’état quotidien de ton transit intestinal.
    • Et tu as deux principaux sujets de conversation: la bouffe qui te manque, et si en ce moment tu es plutôt « chiasse » ou « constipation » (d’ailleurs, il y a un sacré traffic d’Imodium, de Smecta et de Spasfon dans la selva)
  • Tu ressens la même excitation que les candidats de Koh Lanta quand toi aussi tu trouves des racines de manioc et qu’il ne restait plus grand chose à manger.
  • Pour gagner du temps et économiser de l’eau tu fais le prélavage de la vaisselle en donnant les assiettes sales aux chiens.
  • Tu décrètes que se vider un seau d’eau du lagon sur la tête fera l’affaire en terme de douche pour la journée.  De toute façon dans 2 minutes tu as re-transpiré, la citerne est vide et les 10 autres personnes de ta chambre sentent pareille.
  • Tu peux apprendre des dizaines d’insultes en chilien et en apprendre autant en français aux chiliens du groupe (« Concha su maaaadre!! »)
  • Tu t’amuses à élaguer des mètres carré de champs à la machette en te prenant pour une Indiana Jones des temps modernes.

2016_1116_073243_004

  • Tu rêves pendant 10 jours du morceau de viande, du burger et de la bière que tu mangeras et boiras quant tu rentreras en ville après 2h de bateau et 1h30 de bus et de tuk tuk.
  • Tu rêves de la prochaine lessive que tu feras car tes fringues puent la transpiration et l’humidité, et que tu n’as qu’un short/un pantalon /2 t-shirt et 2 culottes pour 2 semaines. Et clairement, laver ses habits à l’arrache dans une rivière ça ne suffit plus…
  • Tu mets ton smartphone dernier cri dans du riz pour le protéger et absorber l’humidité (ou essayer de le ressusciter)

 

Ce que tu apprends en vivant à Iquitos (une mégalopole amazonienne):

  • En te promenant sur le Malecon (la rue centrale touristique), les locaux/rabatteurs qui t’abordent peuvent être en l’espace de dix minutes:
    • Guide touristique pour t’emmener dans la jungle,
    • Chaman pour de faire une cérémonie d’ayahuasca,
    • Et enfin dealer pour te vendre tout ce que tu veux…
  • Il faut constamment regarder par terre en marchant pour ne pas tomber dans un trou. Les trottoirs sont piégés.

img_04122016_092244

img_04122016_092236

 

  • Plus de 7 soles pour un repas (1,9 €) c’est vraiment trop cher. Ou alors c’est que tu vas dans un Resto de gringos.
  • Tu sais que tu es arrivé au marché de Bellen en te repérant aux odeurs et aux vautours au dessus des stands.
    • Tu peux y trouver des brochettes de vers, des tortues dont on a arraché la carapace, des poissons à l’agonie sur les tables, des serpents dans des bouteilles et tu essaies de faire comme si de rien n’était…
  • Tu apprends la vrai définition du mot « promiscuité » quand tu prends le bateau  pendant 3/5 jours pour quitter Iquitos et rejoindre Pucalpa ou Santa Rosa (finalement on est moins serré que dans un avion, mais c’est un peu plus long)

fullsizerender

  • Tu prends des bus en bois et sans fenêtre ou bien des collectivos tellement usés que la carrosserie est rafistolée avec du scotch, le siège du conducteur est une chaise de jardin en plastique et les témoins d’usure des pneus ne sont plus visibles depuis 2010.

img_6099

index

 

  • Tu peux te peser dans la rue pour 1 sole. C’est utile après plusieurs semaines dans la jungle. Mais il ne faut pas se faire d’illusion… avec les réserves de gâteaux que tu as pris avec toi dans la selva et les quelques burgers mangés une fois rentré en ville, il y a peu de chance que tu perdes du poids.

img_20112016_192834

  • Tu peux avoir une consultation gratuite de tes chakras par un chaman tous les jours entre 19h30 et 20h.
    • En ce qui me concerne, le chaman a ressenti un très bonne énergie, mais elle serait mal canalisée. Une diète de tabac pendant au moins une semaine me permettrait de me purger pour re-concentrer mes émotions. Je parle ici de boire des infusions de plantes de tabac pures, pas de fumer un paquet de clopes par jour, hein…
    • Bon le coté « pas de sucre, pas de sel, pas de viande… et vomir pendant une semaine » ne m’a pas trop motivé à suivre les conseils du chaman. Je vais donc rester encore un peu avec mon énergie non canalisée 😉
TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT