J'ai testé pour vous Musique

DÉCOUVREZ LE FESTIVAL FUSION EN ALLEMAGNE SUR UN ANCIEN AÉRODROME MILITAIRE RUSSE

By on 14 juillet 2016

Entre les mois de Mai et Août, tous les ans, les festivals redoublent d’opérations et de matraquages marketing pour vous faire acheter leur billets d’entrée. Spots TV, radio, affiches un peu partout, flyers… Il y a en général 3 moyens de se décider pour aller à un festival:

Soit un festival annonce LE groupe ou LE chanteur qu’on a absolument envie de voir. La programmation généraliste nous fait saliver du coup, on achète son fameux pass 3 jours (puis on se rend compte que les artistes vont tourner sur la majorité des autres festivals du pays, et que finalement la prog n’est plus aussi originale que cela. Mais on s’en fiche, le festival est cool est on sait que l’on va bien s’amuser, et puis tous nos potes y vont aussi…. )

Exemples: Solidays, Rock en Seine, Cabaret Vert, Sziget et tout autre festival généraliste comme il en existe des dizaines tous les étés.

Soit on veut absolument écouter un style de musique en particulier (rock, reggae, électro…) et on se décide pour un festival plus spécialisé qui allie têtes d’affiches du genre et autres groupes à découvrir.

Exemple: Hellfest, Reggae Sun Ska, Tomorrowland, Weather…

Ou alors, on fait confiance à sa copine « soulmate » de festoche (coucou #Berambière) qui nous dit qu’il « faut absolument essayer ce festival car on y est allé l’année dernière et c’était trooooooop bien »

C’est ce que j’ai fait cette année en allant au FUSION FESTIVAL en Allemagne (aussi orthographié « Фузион » en cyrillique car cela se passe sur une base militaire Russe. Normal…)

Particularité du festival: il faut participer à une loterie pour avoir un billet d’entrée et la programmation n’est dévoilée que 48h avant le début des évènements.

IMG_5839

Petit compte rendu des ces 5 jours hors du temps…

Pour commencer, Il se déroule sur une ancienne base militaire à 150 km de Berlin. Il y a plus de 400 concerts et spectacles sur 4,5 jours de festival et une vingtaine de scènes! Il commence le mercredi en fin d’après midi et se termine le lundi à midi. Pendant ce temps, il y a des concerts 22h sur 24h! Oui, il faut parfois aller se coucher et mettre un réveil à 9h du matin pour aller voir un concert. Jet lag assuré!

La devise du festival est « quatre jours de communisme en vacances ». Cela annonce la couleur! Le Fusion Festival combine tous les styles de musique électronique underground, du rock, du ska, du théâtre, des performances artistiques, du cirque, du cinéma, du street art… Même sans publicité, le festival s’est agrandit et accueille environ 50.000 personnes chaque année. Les organisateurs mettent l’accent sur la tolérance mutuelle et la dimension anti-commerciale et écologique du festival, qui consiste notamment à ne pas accepter de subventions de grosses entreprises ou de garder un nombre de festivaliers relativement restreint. Le festival est depuis quelques années à guichet fermé plusieurs mois avant l’évènement. La nourriture est totalement végétarienne et il n’y a pas de sponsors ou d’accréditation donnée à des journalistes/photographes/vidéastes. D’ailleurs vous ne trouverez aucun groupe facebook/twitter ou d’after movie officiel sur internet

Il n’y a jamais de très grosses têtes d’affiche coûteuses mais une programmation curieuse, éclectique et surtout très internationale. En 2016 s’y sont croisés Acid Arab, Salut c’est Cool, Loo and Placido, Orange Blossom, Vandal. Voici en gros les 5 noms des artistes que je connaissais avant de venir sur plus de 400 concerts proposés… Les artistes se succèdent,

  • soit sur des scènes « classiques »  de type « main stage » que l’on retrouve dans tous les festivals,
  • soit se produisent dans les différents hangars à avion disséminés sur la base aérienne (avec un univers et une décoration psychédélique de malade),
  • soit se produisent sur des petites scènes ou sound systèmes cachés dans la foret.

Coté nourriture, les prix sont assez abordables et dans la moyenne des autres festivals. Mais l’organisation s’attache à fournir de la nourriture de qualité de producteurs locaux. Attention pour les carnivores: toute la bouffe est végétarienne. Si tu es un adepte du burger ou du kebab de bourré en festival, sache qu’il sera à base de tofu ou fallafel…

 

fusion

Ce qui m’a le plus étonné:

Le comportement exemplaire et le calme des festivaliers!

Aucun débordement en vue. Pour avoir participé ou travaillé sur de nombreux festivals c’est assez incroyable pour être souligné. En effet, la plupart du temps, les organisateurs dépensent de grosses sommes pour assurer la sécurité de ses visiteurs (vigiles, présence policière, fouille à l’entrée, interdiction d’apporter de l’alcool sur le site ou le camping…) mais cela n’empêche rarement pas les débordements et incite aussi beaucoup de festivaliers à redoubler d’imagination pour passer outre les interdictions (conduisant souvent à des comportements dangereux type « binge drinking »)… Au Fusion, pas de fouille ou de présence policière. Les vigiles sont hyper discrets (en réalité je n’en ai personnellement vu aucun en 4 jours) et vous pouvez apporter tout ce que vous souhaitez sur le camping et sur le site du festival.

Attention, je ne fais absolument pas ici l’apologie de l’alcool ou de la drogue sur les festivals et les concerts en général. Mais dire que ce n’est pas présent serait vraiment hypocrite et un mensonge. Il y a évidemment pas mal de choses qui circulent comme partout, mais l’ambiance générale du Fusion fait que tout le monde est très responsable, pas agressif et je n’ai vu aucun débordement ou festivaliers « dans le mal ».  J’ai vu plus de comportements débiles à des festivals comme les Solidays ou Rock en Seine (qui se veut être des festivals familiaux) que sur des manifestations que le public en général décrirait comme « alternatif » ou « underground » (et donc forcément « plein de gros drogués »).

Autre exemple qui illustre le calme et le « good spirit » des festivaliers: leur patience. Je me suis rendue au festival en voiture depuis Berlin, et mes amis et moi avons eu une petite mésaventure. Pour des raisons que nous n’arrivons pas à expliquer, les bénévoles étaient très mal organisés pour l’accueil et la vérification des billets. Il fallait plus de 5 minutes aux organisateurs pour vérifier l’identité des festivaliers, vérifier les billets et poser les bracelets pour UNE seule voiture. Nous étions des milliers de voilures à arriver le 1er jours.  Nous avons donc attendu plus de 6 heures pour traverser les 2 kms qui nous séparaient de l’entrée du parking! 6 heures sans nourriture, ni boisson et juste un jeu de carte c’est très long… autant vous dire que si cette situation était arrivée en France, au bout d’une heure sans bouger, on aurait entendu des klaxons, des insultes et les esprits se seraient vite échauffés avec des personnes qui auraient essayé de truander la file d’attente. Mais ici, rien de tout cela! Tout le monde à pris son mal en patience sans broncher et en discutant avec les voitures voisines tout en sirotant quelques bières en réserve dans les coffres. Incroyable! Je pense, que les 4 français que nous étions devions être les plus énervés de la file d’attente au final (on a eu la mauvaise idée de se dire qu’on irait faire des courses APRÈS avoir récupérer nos bracelets et déposé nos affaires au camping)

En bref, Le Fusion est un festival que je recommande fortement aux personnes ayant déjà l’habitude de se rendre à ce genre de manifestation.

Si votre délire ce sont les festivals généralistes/familiaux, pas trop loin de chez vous pour rentrer de temps en temps vous reposer, prendre votre douche et dormir au calme: passez votre chemin!  D’ailleurs j’ai trouvé la moyenne d’âge des festivaliers assez « élevée » par rapport à d’habitude. Bien que n’ayant pas encore atteint la trentaine je commence à me sentir plus vieille que la moyenne sur certains festivals (surtout à Paris). Ce n’était pas le cas là bas.

fusion2014_582px

Il était vraiment intéressant de venir et de ne pas connaître la programmation en avance. Je me suis juste laissée porter par les différentes ambiances devant lesquelles je me trouvais à un instant T et pour une fois, mon planning n’était pas établi avec précision (et surtout pas de frustration d’avoir 2 artistes que l’on veut voir qui jouent en même temps).

Pour les connaisseurs, ce festival est parfois décrit comme le Burning Man européen.

Je ne peux pas le confirmer car je n’y suis jamais allé. Pour ma part, il s’agit surtout d’un mix entre le Sziget en Hongrie pour ses multiples scènes/ambiances/décorations et Dour en Belgique pour sa programmation très éclectique et pointue.

Infos Pratiques

Contrairement à n’importe quel autre festival où il suffit d’aller à la Fnac pour acheter ses billets, il faut s’inscrire à une loterie pour aller au Fusion. Il y a tellement de demandes que seuls les plus chanceux auront la possibilité d’acheter des places (le festival est sold out tous les ans).

Début Décembre vous devez vous inscrire sur le site internet du Fusion pour faire acte de candidature. Vous avez le choix de vous inscrire tout seul, ou bien en groupe. Si vous vous inscrivez en groupe cela signifie que si l’un des membre de votre groupe est tiré au sort, alors tous les autres membres le seront aussi et pourront acheter une place. C’est mieux pour éviter de se retrouver sans amis au festival. Attention, il n’est possible d’acheter qu’une seule place. Donc si vous voulez être sur que votre pote vienne avec vous, il faut qu’il s’inscrive aussi à la loterie.

Il y a ensuite 2 tirages possibles pour la loterie. Le 1er round à lieu mi Décembre et le second en en Février s’il reste des places ou si des gagnants du 1er round décident de ne pas finaliser leur achat. Une fois tiré au sort, vous devez régler votre place dans le créneau indiqué sur le site internet. Si vous ne payez pas à temps, votre place sera remise en jeu pour le second round du tirage au sort. Cette pratique peut paraître assez surprenante, mais cela permet d’éviter toute revente au black et de s’assurer que les gens qui font la démarche d’acheter un billet soient vraiment intéressés pour venir. Les billets étant nominatifs, vous ne pouvez pas la revendre vous même (et ils contrôlent vraiment les noms sur les billets à l’entrée)

Cependant, il semblerait que les organisateurs souhaiteraient changer leur politique de billetterie pour la prochaine édition en 2018 (affaire à suivre)

Retrouvez ici la FAQ du Fusion concernant l’achat des billets: https://ticketing.fusion-festival.de/en/faq/

125 € (dont 5€ de frais d’envoi du billet et 10€ de caution qui peuvent vous être rendus si vous ramenez bien tous vos déchets à la fin). Le prix comprend aussi le pass pour le camping du mercredi au lundi midi.

Comptez 3€ pour une bouteille de bière de 33 cl et 3€ pour 50 cl de Club Mate. Par contre rappelez-vous que vous avez le droit d’apporter vos boissons sur le site. Donc vous économiserez si vous faites vos courses avant.

Lärz se trouve à 150km de Berlin. Le plus simple pour y aller si vous n’avez pas de voiture est de prendre depuis Berlin un train vers Neustrelitz (environ 1h de trajet). La bas, le festival met généralement en place des navettes vers le site toutes les 15 ou 20 minutes pour 3,5€.

 

TAGS
RELATED POSTS
1 Comment
  1. Répondre

    Loree

    23 octobre 2016

    I’m so glad that the innetret allows free info like this!

LEAVE A COMMENT