Noel colombie-7
Carnet de Voyage J'ai testé pour vous

Qu’est ce qu’on mange en Colombie pour Noël?

By on 26 avril 2017

Parfois les meilleures rencontres sont le fruit d’un tout petit coup de chance…

(ou de malchance dans l’histoire qui va suivre):

Voici comment une panne de réveil en Amazonie va me permettre de passer un merveilleux réveillon de Noël dans une famille colombienne. Et je vous raconte comment j’ai pu y découvrir la cuisine et les coutumes de la région d’Antioquia pour Navidad!

 

Une panne de réveil en Amazonie…

Mi-décembre, après avoir traversé l’Amazonie depuis le Pérou pour rejoindre la Colombie, j’arrive donc dans la ville de Leticia. Je décide d’y rester quelques jours avant de prendre un vol pour Bogota. Je me dirige un matin vers le port car je souhaite prendre une navette fluviale afin de me rendre à Puerto Nariño à 2h30 de Leticia. Malheureusement, la navette est complète (il aurait fallu que j’achète mon billet au moins 2 heures avant le départ). J’achète donc un billet pour la navette de l’après midi, pestant contre moi même pour ne pas m’être réveillée plus tôt.

Je reviens quelques heures plus tard à l’embarcadère, m’assoie dans le fond du bateau et commence à me plonger dans mon Loney Planet afin d’étudier plus précisément ce qu’il y a à faire à Puerto Nariño (oui, comme tu peux le voir, je n’ai absolument pas étudié la question avant de partir, j’y vais seulement parce que quelqu’un à l’hôtel m’avait dit la veille que c’était sympas à visiter #organisationzéro #dernièreminute). Le titre en français de mon livre attire l’attention de Suzanne, une autre voyageuse française assise dernière moi et qui engage la conversation. Nous passons tout le trajet à nous raconter nos vies et notre voyage. Nous décidons donc de rester ensemble pendant ces quelques jours en Amazonie, puis de nous retrouver une semaine plus tard pour aller à Medellín (car nous n’avons pas les mêmes billets d’avion pour rentrer de Laeticia)

Lorsque nous nous retrouvons à Medellín, nous ne cherchons pas d’auberge de jeunesse car Suzanne m’indique qu’elle a le contact de Jaime (l’ami d’un ami) qui vit à Medellín et chez qui nous pouvons « squatter quelques jours ». OK, je la suis donc chez Jaime après avoir un peu galéré à comprendre toutes les indications de l’itinéraire de ce dernier par téléphone en espagnol 😉

Jaime et son ami Armando nous accueillent à bras ouvert chez eux et nous mettent tout de suite à l’aise. Je m’entends très bien avec eux dès la première seconde. Je vais donc profiter des ces quelques jours en immersion pour me mettre à niveau en espagnol (de toute façon je n’ai pas le choix: Suzanne ne parle pas espagnol et Jaime ne parle pas Anglais).

Noel colombie-3

Jaime, Suzanne, Armando et moi.

Une invitation pour le réveillon de Noël.

Comme nous sommes le 20 Décembre, je me dis que nous n’allons rester que 2 ou 3 jours et partir avant le réveillon de Noël. Mais Jaime nous explique qu’il va passer les fêtes chez sa mère qui habite aussi près de Medellín et que si nous le souhaitons, nous pouvons venir aussi. Je suis un peu gênée et décline poliment l’invitation, mais il insiste. De toute façon il a déjà prévu sa mère, elle est OK et deux personnes de plus au réveillon ne changera rien vu qu’il y aura déjà une quinzaine de personnes. Je fini par accepter en me disant que c’est vraiment très gentil de sa part d’inviter deux totales inconnues dans sa famille. Mais au fond je suis contente de passer un Noël typique et familiale.

Il faut dire que dans ma famille, Noël c’est pas vraiment notre truc:

  • Je suis la seule « enfant » de ma famille (pas de frère, cousin, neveu…), donc pour l’ambiance père Noël et surprises il va falloir attendre encore quelques années,
  • La totalité de ma famille est composée de 7 personnes qui vivent tous en région parisienne. Du coup on se voit assez souvent et nous n’attendons pas le 25 décembre pour organiser quelque chose tous ensemble,
  • Peu importe l’occasion, lorsque l’on se voit, on met toujours les petits plats dans les grands, donc on n’attend pas une fois par an pour boire du champagne et manger du foie gras,
  • Et si le 24 ou 25 décembre il y en a un qui est occupé ou qui travaille, bah… on fera un repas un autre jour de la même semaine, on n’est pas pressé…

Bref, voilà pourquoi en règle générale, mon esprit de Noël est souvent proche du néant!

Mais cette année, cela est bien différent. Et qui dit réveillon de Noël, dit bien entendu BOUFFE!!!! Je vais donc vous détailler dans cet article les différents mets typiques de la région de Antioquia (situé au nord-ouest du pays) que nous avons déguster.

Alors, avant de commencer à manger, toute la famille se réuni dans le salon pour chanter et lire les « Neuvaines de la Nativité ». Il s’agit d’une période de 9 jours consécutifs du 16 au 24 Décembre. En principe, cette neuvaine est un événement religieux, mais aussi social parce que c’est une occasion de renforcer les liens familiaux. Une fois la prière terminée, on entonne des « villancicos » (chants de bergers) accompagnées de mini instruments de musique. Jaime m’explique que certains ont l’habitude de s’inviter chaque soir de ces neuf jours chez quelqu’un de différent pour la Novena du jour, pour partager une collation et surtout pour célébrer le fait d’être réunis.

Une fois terminé, on boit un petit coup et chacun s’offre ses cadeaux tout en dégustant la Natilla de Navidad.

Noel colombie-4

La famille de Jaime nous a offert des chocolats!

Point à noter: il n’y a pas de père Noël en Colombie. C’est le petit Jésus qui offre les cadeaux. D’ailleurs sur tous les cadeaux il y a écrit « Pour xxxx, de la part de xxxxx ». Les costumes de père Noël c’est juste pour faire joli, mais les enfants ne sont pas dupes.

 

Bon, et sinon, on mange quoi?

Alors à ma grande surprise, nous n’avons pas commencé par manger un plat salé, mais par le sucré. Au final, je n’ai jamais su si cela était quelque chose de normal ou si cela ne se faisait que dans la famille dans laquelle j’étais.

La « Natilla » est un plat typique de la Colombie notamment de Antioquia. C’est une sorte de flan que l’on prépare à partir de fécule de maïs, de lait, de sucre (ou de panela: le résultat de la cuisson à haute température du jus de canne à sucre) et d’épices comme la cannelle et les clous de girofle. On fait chauffer tous cela jusqu’à ce que la magie de la maïzena opère et que le liquide s’épaississe pour former une pâte que l’on laissera ensuite refroidir dans un moule. La Natilla est servie accompagnée généralement de beignets farcis au fromage et frits (les buñuelos).

 

Noel colombie-2

Après quelques danses et beaucoup de verres d’aguardiente (mes hôtes prennent plutôt mal à chaque fois que je refuse un verre et les enchainent beaucoup trop rapidement pour moi), nous continuons avec le plat principal: le Lechona (c’est un peu l’équivalent de notre typique dinde aux marrons).
Attention les yeux (et il ne vaut mieux pas être vegan). Il s’agit d’un porc entier fourré avec du riz, des pois et des épices. La peau est grillée et croustillante. C’est assez impressionnant car le porc est présenté tel quel et la nourriture est servie directement depuis sa panse. Un délice! J’apprendrai plus tard que chaque famille « paisa » (de la région de Medellín) possède un ingrédient secret pour sa préparation. Celui de la mère de Jaime est de faire cuire la viande et le riz avec de la bière 😉

Noel colombie-6

Noel colombie-5

La soirée continue toute la nuit, on chante, on danse et les bouteilles de Ron (le Rhum local) et d’aguardiente (alcohol de canne à sucre au goût d’anis) se vident. Je décide d’aller me coucher et laisse les plus vaillants continuer leur soirée.

Le lendemain, je me réveille en fin de matinée et je vois au yeux de mes hôtes qu’ils n’ont pas beaucoup dormi. En guise de petit déjeuner, on me sert un shot d’aguardiente que je n’ai pas le droit de refuser et une assiette remplie des restes de Lechona de la veille. C’est encore meilleur lorsque c’est réchauffé!!

Un 3ème plat fait aussi son apparition sur la table; il s’agit surtout du remède anti gueule de bois de la famille: le Sudado.
Il s’agit d’une sorte de ragout dont les ingrédients et la recette varient selon les régions et surtout la touche personnelle de la cuisinière. Il peut être à base de viande de porc, de bœuf ou de poulet. La base du bouillon est de l’eau (la mère de Jaime y a bien évidemment rajouté de la bière) avec des pommes de terre, des carottes, des oignons, des épices (piments, safran, sel, cumin…). Le sudado est servi avec du riz et comme beaucoup de plats, plus il est réchauffé les repas suivants, plus c’est bon!!

Noel colombie-1-2

Mon sudado, ma gueule de bois et moi…

Et bien sur, il n’est pas possible de parler de nourriture colombienne sans vous parler de la fameuse bandeja paisa! Nous n’en n’avons pas mangé au réveillon, mais Jaime m’en a préparé durant mon séjour. C’est LE plat de la région d’Antioquia. Ce plat très connu est composé de chicharron (couenne de porc frite), de viande hachée, de chorizo, de plantain frit, d’œuf au plat, de riz, d’haricots rouges et d’avocat. Il est assez lourd mais excellent. Il est servi avec des galettes de mais (les arepas).

bandeja

Si d’une manière générale, j’ai plutôt été déçue par la nourriture au Pérou et en Bolivie (en comparaison à la nourriture que j’ai pu gouter lors de mes voyages en Asie), cette semaine en immersion dans une famille et ce réveillon colombien m’ont un peu réconciliée avec la gastronomie sud-américaine. Et je ne remercierai jamais assez mon hôte Jaime d’avoir accueilli 2 backpackeuses inconnues et d’avoir insisté pour que nous passions les fêtes dans sa famille.

Muchas gracias amigo! Fue chevere!

TAGS
RELATED POSTS
2 Comments
  1. Répondre

    Aristofennes

    26 avril 2017

    Salut,

    Je suis très content de voir que de plus en plus de personnes visitent mon pays d’origine. J’espère qu’on t’a accueilli chaleureusement.

    PSD: une petite correction, la ville en Amazonie ne change pas de nom en français, le nom est Leticia.

    Bon voyage

  2. Répondre

    Tonkin Voyage Vietnam

    16 mai 2017

    Un voyage riche en couleurs en émotions très diversifié. Moi, j’espère toujours un voyage comme ca

LEAVE A COMMENT